Archives pour avril 2010

ONA et SNI : fusion stratégique pour dynamiser la Bourse de Casablanca

Lors d’une réunion le 25 mars 2010, les conseils d’administration de la SNI et de l’ONA ont décidé la fusion de ces deux entités phares de la finance et de l’industrie marocaine. Objectif: stimuler la place financière de Casablanca.

L’annonce du de la fusion du holding Omnium nord-africain (ONA) et de son bras financier la Société nationale d’investissement (SNI) a provoqué une véritable ébullition au sein de la bourse casablancaise le vendredi 26 mars. La création de la nouvelle entité passe par le retrait des cotes du bloc ONA-SNI (formé des valeurs ONA, SNI, Cosumar, Lesieur, Centrale Laitière, Attijariwafa Bank, Wafa Assurance, Lafarge Ciments, Sonasid, Managem, et SMI). Les deux titres cotaient respectivement à 1 832 et 1 325 à la clôture du marché boursier, jeudi 25 mars. Deux offres publiques de retrait seront déposées au prix respectifs de 1900 dirhams et de 1650 dirhams par action.

Objectif de la manœuvre : « dépasser la vocation de groupe multi-métiers au profit de celle de holding d’investissement exerçant un seul métier : celui d’actionnaire professionnel », indique un communiqué de l’ONA. L’ambition de ce géant marocain au chiffre d’affaire consolidé 2008 de 36 635 millions de dirhams (soit environ 3,28 milliards d’euros) est désormais de devenir un « catalyseur de création de valeur dans des entreprises leader et un incubateur de projets structurants ». En clair, les domaines de prédilection du groupe dirigé par Mouatassim Belghazi ne changent pas. Outre les opérations financières, il s’agit toujours des activités dites stratégiques : les mines, l’agroalimentaire, la distribution et les relais de croissance comme les technologies de la communication, l’énergie et l’environnement.« Participations significatives non majoritaires »

Néanmoins, le changement de méthode et de philosophie du nouveau holding impliquera à terme une « réduction progressive » du périmètre de ses activités à travers « la cession sur le marché boursier du contrôle d’entités autonomisées », au premier rang desquelles Cosumar, Lesieur et l’ensemble Centrale laitière/Bimo/Sotherma. La nouvelle entité aura pour vocation de détenir des participations « significatives non majoritaires », sauf dans les cas de contrôle conjoint (Lafarge Maroc et Sonasid) et « d’incubation de nouveaux projets ou de participations en développement » (Wana, Marjane, Onapar, Nareva, Optorg).

Enfin, la fusion vise à accompagner des entreprises leaders dans leur domaine et des projets « structurants pour l’économie marocaine ». Le nouveau holding sera ainsi « régulièrement amené à céder au marché le contrôle des entreprises ayant atteint leur vitesse de croisière », indique le communiqué. Ce qui signifie mécaniquement une attractivité renouvelée de la place boursière marocaine avec une augmentation des flottants donnant aux investisseurs institutionnels une plus grande influence sur les sociétés cotées.
 

Banques : les 16 opérations qui deviennent gratuites

Une directive de Bank Al Maghrib fixera la liste des services offerts par les banques à leur clientèle à titre gratuit.
Plusieurs étaient déjà non facturés. Pour d’autres cela dépendait des banques.
A partir du 1er juillet, les banques devront également rédiger des conventions pour toute ouverture de compte de dépôts à vue ou à terme.

Depuis le temps que les 10 millions de Marocains bancarisés l’attendaient, c’est maintenant chose faite. Le Comité des établissements de crédit (CEC), qui a tenu une réunion le 5 avril, a validé la directive qui sera adressée incessamment par Bank Al Maghrib (BAM) à tous les établissements bancaires et qui fixe une «liste de services bancaires minimums devant être offerts par les banques à leurs clientèle à titre gratuit». «La directive a été validée par le CEC. Une fois signée par le gouverneur de BAM, elle entrera en vigueur et les banques seront obligées d’offrir gratuitement à leurs clients toutes les opérations figurant sur la liste», confie une source à la banque centrale.
Selon la directive, à laquelle La Vie éco a eu accès, la gratuité des services bancaires visés ne peut être conditionnée ni par le nombre d’opérations effectuées par le titulaire du compte ou par son mandataire ni par un solde minimum exigible.  
La circulaire liste donc 16 opérations bancaires (voir encadré) qui devront être gratuites, même si les banques de la place proposaient déjà gratuitement quelques-uns des services visés par la directive. Il en est ainsi de l’opération d’ouverture d’un compte, dont l’obligation et la gratuité existent depuis 1976 comme contrepartie de la non- obligation pour les banques de rémunérer les comptes à vue. D’autres sont également gratuites au sein de tout le réseau bancaire comme la délivrance d’un chéquier, la domiciliation de salaire, la clôture de compte ou encore le retrait auprès du GAB de la banque détentrice du compte.

SOURCE : La vie éco

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.




Intermarché Vieux-Thann |
International Sport Insurance |
l'immobilier s'ouvre à vous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FGR, Formation montluçon, F...
| rachat or paris 9ème
| Blog Banque Finance